Protégez-vous contre l'épidémie mondiale COVID-19 Coronavirus. Achetez vos Masques Chirurgicaux, Gel Hydro Alcoolique.

Commander en ligne

Pharmadistrib, Distributeur de masque chirurgicaux, FFP2, FFP3 et de visière anti postillon, et accessoires de qualité de confort et de bien-être. Retrouvez sur Pharmadistrib tout l'équipement pour le bien-être, Pharmadistrib met également à la disposition des professionnels de santé et collectivités un large catalogue de matériel de diagnostic, produits d'hygiène et désinfection médicale, vêtements médicaux et accessoires de qualité pour le soin des patients. Notre rôle est de garantir les stocks de chacun de nos collaborateurs. Nous travaillons étroitement avec nos fournisseur pour pouvoir proposer un service de livraison très réactif.

Masques 3 plis muni d'élastiques

DESCRIPTION

Ces masques chirurgicaux Haute Protection sont adaptés aux blocs opératoires et à une longue utilisation en salles propres, ils s'adaptent au visage pour prévenir toute fuite. Excellente respirabilité, ils sont très doux.
Ces masques chirurgicaux sont conçus pour répondre à tous les besoins de protection tant médicaux qu'industriels.
- Composé de trois couches à haut pouvoir filtrant supérieur à 95%.
- Norme EN ISO 13485 : 2016
- Marquage CE selon la Directive Européenne 93/42/CE Classe : I Conforme à la norme EN 14683 : 2005
- Déclaration de conformité CE

à partir de 0,70€HT l'unité

Masque FFP2

DESCRIPTION

Faciles à ajuster avec leurs deux ensembles de deux bandes élastiques agrafées. Les bandes sont agrafées hors de la surface du filtre pour assurer une protection adaptée.
Exempts de PVC, de latex et de silicone et donc parfaits pour la peau sensible.
Ces masques de protection s'utilisent dans l'agriculture, la fabrication, la foresterie et la construction.
FFP2 protège contre des niveaux modérés de poussières fines et de brouillards à base d'huile ou d'eau généralement présents lors du plâtrage, de l'utilisation de ciment et du ponçage.
Ce produit aide à limiter la propagation de nombreux virus et bactéries, responsables de maladies plus ou moins graves : Ebola, grippe saisonnière, grippe intestinale, gastro-entérite ...
L'information, la sensibilisation aux facteurs de risque, et certaines mesures de protection simples sont des moyens efficaces pour réduire la transmission de nombreuses maladies chez l'Homme. Les équipements de protection (masque, gants, combinaison ...), s'ils sont mis à disposition et accompagnés de recommandations adaptées à la situation, permettent de limiter le risque de pandémie. L'hygiène et la désinfection des mains, grâce à du gel hydroalcoolique, font également partie intégrante des procédures à respecter, en cas de contact direct (avec un malade ou des sécrétions biologiques) ou indirect (par l'intermédiaire d'objets contaminés) afin d'éviter la transmission des agents infectieux.

à partir de 4,00€HT l'unité

FFP3

DESCRIPTION

Boîte distributrice de 20 masques. Chaque masque sous sachet individuel. Type pliable horizontal. Usage unique. Pince-nez métallique recouvert de matière plastique. Elastique de fixation sans latex. Avec valve d'expiration.

AVANTAGES

Port léger et confortable. Parfait ajustement. Respiration et élocution faciles. Champ visuel clair. Sans entretien (usage unique). Emballage individuel pratique et hygiènique. Serrage élastique conçu de manière continue permettant ainsi d'accrocher et de laisser suspendre le masque autour du cou lorsqu'il n'est pas utilisé. Fiabilité d'une fabrication ISO 9001. Conforme à l’essai de colmatage utilisant de la dolomie (symbole « D »). Avec valve qui facilite la respiration. Certification ISO 14001.

à partir de 4,00€HT l'unité

Visière de protection

DESCRIPTION

Cet écran pare-visage anti-postillons vous protège d'éventuelles projections et éclaboussures. Parfaite pour une utilisation au quotidien, cette visière de protection intégrale pour le visage est réutilisable et vous aide à réduire les risques de transmission des maladies virales. Elle protège l'intégralité du visage.

à partir de 6,80€HT l'unité

Si l’on porte un masque, il est primordial de respecter les bons gestes pour que ce dernier soit efficace. Les étapes sont rappelées par l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS)4.

Quel que soit le type de masque porté, le premier réflexe est de toujours bien se laver les mains avant de le manipuler.

Ensuite, pour les masques anti-projections de types chirurgicaux il faut :

Placer le masque sur le visage, le bord rigide vers le haut et l’attacher ;
Pincer la barrette nasale avec les deux mains pour l’ajuster au niveau du nez ;
Abaisser le bas du masque sous le menton ;
Une fois ajusté, ne plus toucher le masque avec les mains.
Pour les masques de protection respiratoire, FFP2 (normalement réservés au personnel soignant) :

Placer le masque sur le visage, la barrette nasale sur le nez ;
Tenir le masque et passer les élastiques derrière la tête sans les croiser ;
Pincer la barrette nasale avec les deux mains pour l’ajuster au niveau du nez ;
Vérifier que le masque soit bien mis. Pour cela, il convient d’en contrôler l’étanchéité :
Couvrir la surface filtrante du masque en utilisant une feuille plastique maintenue en place avec les deux mains ;
Inspirer : le masque doit s’écraser légèrement sur le visage, sinon c’est qu’il n’est pas étanche et il faut le réajuster;
Une fois ajusté, ne plus toucher le masque avec les mains.
Après avoir enlevé le masque, bien se laver les mains également.

Depuis l’arrivée du COVID-19 sur le sol français, le ministère de la Santé, Santé publique France et l’OMS – autorités de santé françaises et mondiales – appellent à ne porter un masque qu’en cas de symptômes, notamment de toux. “Il n’y a aucune preuve spécifique suggérant que le port de masques par la population de masse présente un avantage particulier“, affirmait encore lundi 30 mars le Dr Mike Ryan. Le chef des épidémies de l’OMS notait même que “certaines preuves suggèrent le contraire” évoquant les risques d’un masque mal ajusté ou de se toucher le visage en l’enlevant ou en le mettant. 

Mais ce n’est pas l’avis de l’Académie de Médecine. Dans un communiqué1, elle incite la population à porter un masque dès maintenant : “pour être efficace, le port du masque anti-projections doit être généralisé dans l’espace public. Cette mesure ne peut avoir un impact épidémiologique sur la circulation du virus que si tout individu s’astreint à l’appliquer dès qu’il sort de son domicile”.

Si les masques FFP2 permettent à ceux qui les portent de ne pas entrer en contact avec des postillons ou des gouttelettes potentiellement contaminées par un virus, ce n’est pas le cas des masques chirurgicaux, ou de fabrication artisanale. Ces derniers ne sont pas destinés à protéger les utilisateurs du virus. Ces dispositifs empêchent la projection des gouttelettes ou des postillons du porteur du masque, mais ne permettent pas à celui-ci de se protéger des particules présentes dans l’air. En d’autres termes, ils contribuent à limiter la propagation du virus. Il est donc intéressant de porter un masque lors des déplacements voire en période de déconfinement.  

Une équipe de chercheurs de l’Université de Yale aux Etats-Unis4 a d’ailleurs étudié les pays où il est courant de porter des masques notamment la Corée du Sud et le Japon et ont comparé à des pays où le port de masques n’est pas la norme comme en Italie. Selon leurs résultats, les masques réduisent le taux de croissance dans les deux cas et les décès jusqu’à 10%. Plus étonnant : l’avantage économique a été estimé entre 3 000 et 6 000 $ pour chaque masque supplémentaire porté en public, en raison du ralentissement de la propagation du virus.

Contrairement à certains pays d’Asie dont la Chine, le port du masque à toute la population n’a jamais fait partie des recommandations sanitaires françaises, qu’il s’agisse de se protéger de la pollution ou de maladies contagieuses. De plus, la décision française de ne pas recommander le port du masque à l’ensemble de la population s’est décidée en période de pénurie de masques. Pour la médecin et animatrice du “Magazine de la santé” Marina Carrère d’Encausse, ces directives sanitaires peuvent s’apparenter à un “mensonge” dit “pour une bonne cause”, nous apprend France Info

L’OMS favorise également le port du masque en priorité pour le personnel soignant, mais n’exclut pas totalement l’idée de permettre à tous de protéger l’autre. “Nous devons réserver les masques médicaux et chirurgicaux au personnel en première ligne. Mais l’idée d’utiliser des masques recouvrant les voies respiratoires ou la bouche pour empêcher que la toux ou le reniflement projette la maladie dans l’environnement et vers les autres (…) n’est pas une mauvaise idée en soi”, a informé le docteur Mike Ryan, expert en situations d’urgence à l’OMS, lors d’une conférence de presse.

Protégez-vous contre l'épidémie mondiale COVID-19 Coronavirus. Achetez vos Masques Chirurgicaux, Gel Hydro Alcoolique.

SERVICE CLIENT

0033 03.62.65.61.34

ADRESSE

679 avenue de la république 59000 Lille

Heures d'ouverture

Lun-Sam 09:00 - 20:00